Venez nous rejoindre sur Facebook 01.40.64.14.50

Rappel gratuit

Imagerie vétérinaire à Paris 14

Le vétérinaire praticien dispose désormais d’une offre de plus en plus large en termes d’examens complémentaires d’imagerie. Parmi ces techniques, certaines sont courantes en cliniques vétérinaires (radiographie et échographie), d’autres, plus coûteuses (scanner et IRM) nécessitent alors de référer l’animal à bon escient en centres spécialisés. L’imagerie est un examen complémentaire indispensable tant pour la chirurgie que pour la médecine interne. La clinique vétérinaire ALIZEE dispose de 2 appareils complémentaires  de pointe : un appareil de radiographie numérique (le premier du 14ème arrondissement) et un appareil d’échographie. L’imagerie est un examen complémentaire de choix qui ne trouve sa place qu’après une bonne démarche clinique et la formulation d’un nombre raisonnable d’hypothèses diagnostiques. Il faut savoir choisir la technique d’imagerie la plus adaptée à la situation clinique et à la localisation anatomique.

LA RADIOGRAPHIE NUMÉRIQUE

LA RADIOGRAPHIE NUMERIQUE : elle fait appel à l’utilisation de rayons X qui restituent des images en ombres (silhouettes) bidimensionnelles. On peut distinguer 5 niveaux d’opacités (densités) allant du métallique (blanc radio-opaque), à l’osseux (blanc plus pâle), puis liquidien ou tissulaire (gris), graisseux (intermédiaire) et enfin gazeux (noire, radio-transparent). La clinique vétérinaire ALIZEE est la première des établissements de soins vétérinaires dans le 14ème arrondissement à avoir investi dans la technologie numérique. Cette technologie récente nous permet d’obtenir des images informatiques retouchables , disponibles sur le réseau informatique en seulement 7 secondes.

La cavité thoracique avec la présence d’air remplissant les poumons fournit un bon contraste radiographique permettant la mise en évidence des différentes structures intra-thoraciques. Le thorax nécessite 2 incidences (1 face et 1 profil) complémentaires et indispensables au diagnostic des masses tissulaires. Les radiographies abdominales permettent de reconnaître le contour du diaphragme et de la paroi abdominale, du foie, de l’estomac, des intestins, de la vessie et des reins (si encapsulés dans la graisse). Les os (diagnostic immédiat des fractures) se prêtent particulièrement bien à l’examen radiographique. Leur composition minérale contraste bien avec les tissus mous environnants.

L’ÉCHOGRAPHIE

L’ECHOGRAPHIE : elle utilise la technologie des ultrasons. Une sonde envoie une onde ultrasonore qui est partiellement réfléchie par les tissus sous forme d’un écho. Cet écho retourne à la sonde pour être ensuite resitué en image bidimensionnelle en mouvement. L’échographie de routine se divise en 2 domaines : l’échographie abdominale et l’échographie cardiaque. Elles permettent chacune de nous renseigner de manière dynamique sur l’architecture, la vascularisation et la structure des tissus mous. La première s’effectue en décubitus dorsal alors que la seconde se réalise sur animal debout. Une échographie dure en moyenne 30 minutes et il est préférable d’être deux ou trois afin de tenir correctement l’animal. Il sera nécessaire le plus souvent de tondre la zone d’examen car les poils limitent la pénétration des ultrasons.

LA TOMODENSITOMÉTRIE OU SCANNER

LA TOMODENSITOMETRIE OU SCANNER : c’est une technique radiographique au cours de laquelle la source de rayons X et l’enregistreur d’images (détecteurs) tournent autour du patient couché sur un lit. L’adjonction d’une assistance informatique permet de reconstruire les images en coupes transversales ou tridimensionnelles. On distingue différentes générations de scanner dont l’augmentation du nombre de détecteurs (nombre de barrettes allant de 4 à 128 ; 16 barrettes étant amplement suffisant en médecine vétérinaire) accélère la vitesse d’acquisitions des images . Cela oblige cependant d’anesthésier l’animal pour éviter tout mouvement artéfactuel, frais d’anesthésie venant s’ajouter au coût de l’acquisition de ces merveilleuses images. Le scanner est l’allié incontestable de l’imageur pour l’examen du rachis, du thorax et de l’abdomen.

IMAGERIE par RÉSONANCE MAGNÉTIQUE (ou IRM)

IMAGERIE par RESONANCE MAGNETIQUE (ou IRM) : elle utilise un champ magnétique puissant qui enregistre les signaux émis par les atomes d’hydrogène des différents tissus. Elle est sans aucun conteste l’examen de choix pour le crâne (os, dents, sphère ORL), l’encéphale et la colonne vertébrale.

Contact

Consultez également :

Fiches conseils
Voir toutes les fiches conseils
Plan du site 140 avenue du Maine 75014 PARIS Voir le plan d'accès
c