Venez nous rejoindre sur Facebook 01.40.64.14.50

Rappel gratuit

PUCES : SUS AUX PUCES AVEC LE MARCHE AUX PUCES DE PARIS 14

Le marché aux puces : critères de choix des antipuces

Malheureusement, nous ne sommes pas au marché de Saint-Ouen, mais les puces sont bien le sujet de notre attention. Alors essayons de comprendre le marché des puces et des tiques : le marché des antiparasitaires externes (ou APE) est l’objet de nombreuses convoitises et tous les acteurs concernés essayent de comprendre les critères de choix des propriétaires de chiens et de chats.

Nous résumerons brièvement des résultats d’études récentes :

Les formes galéniques plébiscitées par les propriétaires de chiens et de chats

En France, 85% des animaux sont traités contre les puces et les tiques. Plus exactement 90% des chiens sont traités et 81% des chats le sont. En moyenne, les animaux reçoivent 4 traitements par an avec une nette différence entre les chiens (5.2 traitements par an) et les chats (2.9 traitements par an).

La praticité d’emploi constitue le critère de choix n°1 des pipettes (spot on). Les colliers sont choisis par 15% des propriétaires de chien et 10% des propriétaires de chats. Seulement 47% des clients vétérinaires connaissent l’existence des comprimés antipuces et/ou antitiques et 25% d’entre eux jugent leur utilisation délicate.

Quand on confronte les propriétaires de chats et de chiens à différentes options galéniques et tarifaires, 68% choisissent les pipettes (spot on) et 24% les comprimés trimestriels contre 8% pour les comprimés mensuels.

Enfin, les propriétaires préfèrent les cliniques vétérinaires pour acheter leurs antiparasitaires externes.

LE CYCLE DE LA PUCE DU CHIEN ET DU CHAT

Et oui les puces nous agacent et nos animaux se grattent comme des sacs à puces. Nous apporterons dans ce vaste chapitre toutes les ficelles pour en venir à bout.

Voici des puces en taille réelle dans le pelage d’un chien : elles sont petites et courent très vite !

Voici le cycle de la puce avec nos amies en microscopie électronique : on part de la puce pondeuse puis ses œufs puis les larves puis les pupes (cocons ou nymphes) et de nouveau une jeune puce adulte à l’affût…

Images de microscopie électronique gracieusement transmises par les laboratoires Bayer Pharma

Pour simplifier, les puces adultes (seulement 5% de la population) vivent en permanence sur l’animal de compagnie et leur descendance (œufs, larves et cocons) (95% de la population) vit dans l’environnement.

Le cycle de la puce

Les puces sont des insectes piqueurs dont les adultes vivent sur les mammifères et les oiseaux. En France, l’espèce de puces la plus couramment rencontrée chez le chat et chez le chien s’appelle Ctenocephalides felis. Les puces adultes sur le chien ou le chat, les œufs et les larves dans l’environnement.

Les puces adultes sur le chien et le chat, les œufs et les larves dans l’environnement.

Les puces adultes ne peuvent vivre que sur un animal, alors que les œufs et les larves se développent dans le milieu extérieur.

1- Les puces adultes (qui mesurent environ 1.5 à 4 mm) restent dans le pelage de l’animal et se nourrissent de sang en perçant la peau de l'animal qui les héberge. Elles ont besoin d'un repas par jour (13.6 microlitres de sang), et restent habituellement sur le même hôte jusqu'à leur mort. Leur espérance de vie est en théorie de plusieurs mois, mais elles sont souvent éliminées au bout d'une à trois semaines lorsque le chien ou le chat se toilette ou se mordille. Une puce femelle peut pondre jusqu’à 50 œufs par jour

Les puces femelles pondent leurs œufs sur l'hôte : 20 œufs en moyenne par jour (une puce peut pondre jusqu'à 50 œufs en une seule journée). Une fois pondus, les œufs tombent sur le sol car à la différence des œufs et des lentes de poux, ils ne sont pas fixés aux poils. Au bout de quelques jours, il en sort une larve.

 Ces œufs déposés dans le pelage et sur la peau de l’animal tombent ensuite passivement l’environnement .

2- Les larves (2 à 5 mm) se nourrissent de débris organiques et de crottes de puces adultes laissées dans l'environnement par les hôtes. Elles ont tendance à fuir la lumière et recherchent des lieux dissimulés comme la base des fibres de tapis ou de moquettes, sous les plinthes, dans les fentes de plancher.

3- Une fois pleinement développée, la larve tisse un cocon dans lequel se forme la nymphe. Ces cocons sont comme des cocons de papillon : ils abritent de jeunes puces prêtes à sortir à tout moment dès que les conditions sont favorables. Cette attente peut être de courte duréee ou très olngue en cas de disette. Celle-ci donne ensuite naissance à une puce adulte qui reste abritée dans le cocon jusqu'à ce que les conditions soient favorables à sa sortie (à ce stade, on dit que la puce est un adulte « pré-émergeant »).


4- Une chaleur humide et la présence d'hôtes potentiels à proximité stimulent l'émergence des nouveaux adultes. En effet, la puce est capable d'évaluer la présence d'hôtes potentiels grâce aux vibrations provoquées par leur déplacement dans l'environnement et au gaz carbonique dégagé par leur respiration!  L'attente peut durer plus de 6 mois si l'environnement n'envoie pas les signaux nécessaires.

Le mode de vie des puces est dépendant des conditions environnementales. Quand elles sont idéales (humidité, chaleur, hôtes à proximité), l’ensemble des étapes de développement peut être accompli en moins de 2 semaines ! Une seule puce femelle peut ainsi produire plusieurs dizaines de milliers de nouveaux adultes en un mois. Le nombre de puces sur les animaux et surtout dans l'environnement peut devenir très rapidement considérable.

Comme la chaleur est nécessaire à la survie des larves de puces, elles peuvent se développer à l'extérieur du printemps à l'automne, mais pas en hiver. Cependant, le chauffage des maisons et appartements leur permet de se développer à l'intérieur tout au long de l'année.

Il est important de prendre conscience que la contamination d'un animal par les puces se fait surtout à partir des adultes pré-émergeants présents dans l'environnement, et que cette contamination peut venir aussi bien de l'extérieur (sauf en hiver) que de l'intérieur de la maison. La contamination par passage d'une puce adulte d'un animal à un autre est certes possible, mais finalement plutôt rare. Elle nécessite un contact étroit entre les deux animaux.

Sous nos latitudes, le cycle de la puce est donc « temps dépendant »…

QUELS SONT LES PROBLÈMES DE SANTÉ CAUSES PAR LES PUCES ?

Le terme pullicose correspond à la présence massive de puces dans le pelage.

Les effets délétères des puces sont multiples :

De la simple démangeaison due à la piqure jusqu’à une réaction cutanée allergique généralisée appelée DAPP.

La transmission de bactéries (maladie des griffes du chat) et de parasites digestifs (Dipylidium caninum)

Les puces du chat et du chien (Ctenocephalides felis) peuvent aussi occasionnellement venir sur l’homme qui parle alors improprement de puces de parquet.

Pour objectiver la présence de puces votre vétérinaire utilisera un peigne fin spécial pour retirer les quelques puces qui courent très vite sur la peau à la base des poils mais aussi pour rechercher des crottes de puces ressemblant à des débris noirs qui se colorent en rouge sur un papier blanc humidifié. Ne pas trouver de puces ou de crottes ne signifie pas que l’animal n’est pas infesté.

En effet, n’oubliez jamais que le toilettage est un des meilleurs traitements antipuces….

PUCE ADULTE

PUCE ADULTE

Il est clair que la présence de crottes de puces sur votre animal démontre que celui-ci a des puces. Cependant, il est parfois impossible de trouver ni adultes ni déjections sur des animaux ayant pourtant régulièrement des puces. Ceci est dû au toilettage qu'ils effectuent sur eux-mêmes. C'est pourquoi, particulièrement chez les animaux allergiques, le vétérinaire peut vous prescrire un traitement antipuce quand bien même leur présence n'a pu être prouvée.

LARVE DE PUCE

FOIRE AUX QUESTIONS SUR LES PUCES (FAQ)

FAQ N°1 : Pourquoi le traitement contre les puces de mon chien ou de mon chat ne marche-t-il pas ?

Beaucoup de propriétaires de chiens et de chats sont mécontents, certains sont désespérés… Ils ont traité leurs animaux de compagnie avec des produits antipuces, et pourtant les puces sont toujours là. Leur premier réflexe est de se dire que le produit utilisé n'est pas efficace. C'est une cause d’échec que l’on ne peut pas exclure, mais ce n'est certainement pas la cause principale : pour qu'un traitement contre les puces fonctionne, il y a des règles à respecter.

  • Utilisez un produit antipuce adapté : demandez conseil à votre vétérinaire. Votre vétérinaire vous prescrira le traitement convenant le mieux à votre animal, en fonction de son espèce, son mode de vie et son âge. Attention, il existe des dizaines de produits commercialisés pour lutter contre les puces des chiens et des chats, et certains d'entre eux n'ont pas fait la preuve de leur efficacité !

  • Appliquez la quantité nécessaire : respectez le mode d'emploi. Si vous n'êtes pas sûr du poids de votre compagnon, pesez-le avant de le traiter. Quelle que soit la qualité du produit utilisé, un sous-dosage mènera à l'échec. N'en mettez pas trop non plus, un excès est dangereux pour la santé de votre animal.

  • Renouvelez le traitement régulièrement : la principale cause d'échec des traitements antipuces est l'oubli du renouvellement ! Il ne suffit pas de traiter une fois son animal pour qu'il soit débarrassé de ses puces pour le restant de ses jours. Tous les traitements doivent être renouvelés à dates fixes, à des intervalles variables en fonction du produit utilisé : tous les mois (pour les pipettes et certains comprimés), tous les 3 mois (pour certains comprimés et certaines pipettes), tous les 6 mois (pour certains colliers)… Dans tous les cas, respectez le rythme d'administration prescrit par votre vétérinaire.

  • Traitez tous vos chiens et vos chats : si l'un de vos chiens ou de vos chats a des puces, alors ils en ont tous, même si vous ne les voyez pas. Si vous avez plusieurs animaux, il est indispensable de les traiter en même temps, avec un produit adapté à chacun d'entre eux. Attention, certains produits conçus pour les chiens sont extrêmement toxiques pour les chats.

  • La principale source de contamination des chiens et des chats est l'environnement, alors demandez conseil à votre vétérinaire pour limiter les risques de contamination. Les puces ne naissent pas sur les animaux mais dans leur environnement. Par temps chaud et humide, celui-ci peut abriter des dizaines de milliers de jeunes puces. Si vous avez l'impression que le produit mis sur votre compagnon ne fonctionne pas, alors il ne faut pas hésiter à traiter son environnement. Il est fort probable que les puces que vous voyez soient des puces qui viennent tout juste de contaminer votre animal et qui n’ont pas encore été tuées par le produit antipuces. Il existe des produits spécialement prévus à cet effet. Ils ont une action prolongée et permettent de traiter le couchage, les parquets, les tapis… Votre vétérinaire vous expliquera comment il faut les utiliser.

FAQ N°2 : Comment savoir si mon chien ou mon chat a des puces ?

Examinez scrupuleusement votre chien à la recherche de ces petits insectes noirs qui se déplacent rapidement dans le poil de votre animal. Si peu de puces sont présentes, seuls leurs excréments seront visibles sous forme de petites taches noires. Les puces produisent ces excréments après avoir sucé le sang du chien.  Afin de confirmer la présence de puces, utilisez un peigne anti-puces fin et passez-le sur le poil de l'animal. Utilisez un bout de coton ou un papier blanc absorbant humidifié pour ramasser les petits paquets noirs extraits à l'aide du peigne.  S'il s'agit d'excréments de puce, les taches deviendront rouge-marron à mesure que les pigments sanguins se dissoudront.

CROTTES DE PUCES DANS LE PELAGE ET PUCE ADULTE

Cliniquement, certains chiens supportent bien les puces et se grattent très peu. A l’inverse, d'autres développent une réaction allergique importante aux piqûres et à la salive de puce : ils développent une Dermatite Allergique par Piqures de Puces (ou DAPP). Parfois, ils se grattent frénétiquement et se mordillent le cou, les oreilles, les cuisses et la base de la queue. Votre chien peut également tourner rapidement sur lui-même pour se mordiller lorsqu'une puce le pique. Dans les cas extrêmes, la peau de votre chien peut se désquamer et se décolorer. Une perte de poils et des infections bactériennes secondaires peuvent également se produire.

FAQ N°3 : Quel est le meilleur traitement pour les chiens atteints de dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP) ?

Si votre chien souffre d'une affection dermatologique, seul votre vétérinaire sera en mesure d'établir un diagnostic et de proposer un traitement. Si un diagnostic de DAPP est posé, vous devez être extrêmement vigilant afin d'éviter toute infestation de puces. Le but étant de prévenir les piqûres, vous devez utiliser un produit qui tue les puces adultes et supprime autant de phases du développement des puces que possible. Associez un produit qui tue les puces adultes sur l’animal (comprimés, colliers de nouvelle génération, pipettes) à un régulateur de croissance d'insectes (RCI) ou un inhibiteur de croissance d'insectes (ICI) pour traiter l’environnement. Ces deux traitements combinés tuent à la fois les puces adultes sur l’animal  et empêchent la formation des œufs et des larves dans l’environnement.
Si votre chien participe à un programme de contrôle des puces et souffre encore occasionnellement de crises, vous pouvez calmer les démangeaisons avec des produits conseillés par votre vétérinaire.

FAQ N°4 : Quelle est la durée de vie des puces ?

Normalement, le cycle de vie complet de la puce, de l'œuf à la larve, la pupe puis la forme adulte, dure environ 15 jours. Cependant, dans des conditions inhospitalières (températures froides ou absence d'hôte par exemple), le stade de la pupe (cocon ou nymphe) peut se mettre en sommeil. Cette période peut allonger le cycle de vie de la puce à plus d'un an. Lorsque la pupe sent des vibrations, du dioxyde de carbone ou une chaleur lui indiquant qu'un hôte animal est proche, elle termine sa maturation et émerge de son cocon pour sauter sur l’animal (ou sur l’Homme). La boucle est alors bouclée et le cycle de la puce recommence inlassablement.

Contact

Consultez également :

Fiches conseils
Voir toutes les fiches conseils
Plan du site 140 avenue du Maine 75014 PARIS Voir le plan d'accès
c