Venez nous rejoindre sur Facebook 01.40.64.14.50

Rappel gratuit

VACCINATION ET EXAMEN ANNUEL DE SANTE CHEZ LES CHIENS ET LES CHATS : LES NOUVEAUX PROTOCOLES A LA CLINIQUE VETERINAIRE ALIZEE PARIS 14

Un peu d’histoire et de technique

En 1796, une nouvelle arme dans la lutte contre les maladies infectieuses est née : la vaccination. Mise au point par Jenner, la vaccination contre la variole humaine (mortelle dans 30 % des cas) a participé à l’éradication de la maladie au plan mondial.

En 1885, Pasteur, entouré d’une équipe de vétérinaires et de médecins, met au point son célèbre vaccin et vaccine avec succès des patients contre la rage (mortelle dans 100 % des cas). Trois années plus tard en 1888, l’institut Pasteur est inauguré.


Depuis ces premiers vaccins, de nombreux travaux de recherche ont fait progressé l’approche vaccinale. Malgré cette amélioration de la technologie des vaccins, on constate que seulement 30 à 50 % des chiens sont correctement vaccinés dans les pays développés et probablement encore moins pour les chats. On distingue communément 3 types de vaccins en médecine des carnivores domestiques : Les vaccins vivants atténués, les vaccins inactivés et les vaccins vectorisés. Nous ne rentrerons pas dans les subtilités, avantages et inconvénients des différents types de vaccinations. Les effets secondaires, certes exceptionnels, sont au nombre de trois : une fièvre et une léthargie provisoires, le choc anaphylactique et les réactions au point d’injection. Tous ces effets secondaires doivent être absolument déclarés aux autorités compétentes avec l’aide de votre vétérinaire.

L'EXAMEN ANNUEL DE SANTE

La finalité de cet examen annuel n’est pas la vaccination mais avant et surtout un « check up » de santé à une fréquence minimale (1 fois par an pour nos animaux de compagnie correspond seulement à une visite tous les 6 ans chez votre médecin généraliste.

Cette visite annuelle est un moment idéal pour un contrôle technique approfondi, car à la clinique vétérinaire ALIZEE, la PREVENTION EST UNE CAUTION.

Ce sera pour votre animal de compagnie à un moment précis de sa vie l’opportunité pour couvrir et évaluer tous les paramètres importants en relation avec son âge mais aussi et surtout répondre à vos questions.

ICI LA PREVENTION C EST POUR LA VIE

L’ensemble de l’équipe répondra à vos questions et se permettra de vous donner des conseils dans de nombreux domaines.

Nous établirons ensemble une courbe de croissance et conseillerons le régime le plus approprié à chaque animal à chaque instant.

Nous focaliserons notre attention sur les programmes de vermifugation et de lutte contre les puces et les tiques.

Nous vous vous sensibiliserons au dépistage d’affections « senior » en contrôlant le plus précocement possible ses fonctions rénales, hépatiques, thyroïdiennes…

Nous mettrons à jour votre fiche client et programmerons ensemble un plan de santé préventive et un plan de contrôle des maladies chroniques le cas échéant.

N’hésitez pas à nous demander conseil concernant l’examen annuel de santé dans notre clinique.

LE CALENDRIER DE VACCINATION : UNE NOUVELLE TACTIQUE EN TOUT POINT BENEFIQUE !!!

De nouvelles connaissances sur la mise en place de l’immunité chez le jeune animal associé aux progrès réalisés par les vaccins nous ont conduit à adopter de nouvelles pratiques pour la vaccination des chiens et des chats.

Désormais, avec la volonté de vacciner moins et surtout de vacciner mieux, on réalise une primovaccination en 3 injections à 8, 12 et 16 semaines avec 1 rappel 1 an après la 3ème injection de primovaccination. Ce premier rappel annuel est impératif pour stimuler efficacement le système immunitaire du chien et du chat et conférer un niveau de protection optimale.

A l’échelle mondiale, des groupes d’experts ont classé les vaccins en 3 catégories :

  • 1ère catégorie : Les vaccins Essentiels (E ou « core vaccines ») (ex chez le chien : Carré Hépatite Parvovirose Leptospirose (CHPL) et chez le chat : Typhus et Coryza (TC)) qui doivent être administrés à tous les chiens et à tous les chats
  • 2ème catégorie : Les vaccins Optionnels non essentiels mais recommandés (O ou « non core vaccines ») (toux de chenil KC, Herpes, Rage, Leucose et Chlamydiose)
  • 3ème catégorie : Les vaccins non recommandés (FIV et PIF)

NOUVEAUX PROTOCOLES DE VACCINATION DES CHIOTS ET DES CHIENS ADULTES

NOUVEAUX PROTOCOLES DE VACCINATION DES CHATONS ET DES CHATS

Le vaccin rage (ou vaccin antirabique) s’accompagne obligatoirement de la délivrance d’un passeport de santé Européen et nécessite que l’animal soit identifié.

Cas particulier chez les chiens : vaccination contre la Toux de Chenil (Kennel Cough KC) par voie intranasale.

Cas particulier de la leptospirose

Après avoir quasiment disparue dans les années 80, on observe depuis le début des années 2000 une très forte recrudescence de la leptospirose canine. Cette recrudescence de la maladie ne pourra être stoppée que si nous décidons d’utiliser de nouveaux vaccins dirigés contre les nouvelles souches de leptospires. La souche émergente en France et en Europe s’appelle Leptospira australis et les hôtes réservoirs sont le cochon, le rat (urbains 37% et ruraux 12% sont porteurs dans les urines), le ragondin et le hérisson (37% sont porteurs dans les urines)…

Les échecs des vaccins actuels sont dus à l’évolution des souches de leptospires pathogènes (surtout Leptospira australis).

La leptospirose est une maladie grave chez le chien comme chez l’homme (600 cas diagnostiqués par an chez l’Homme avec 10 à 20% de mortalité car la reconnaissance de la maladie est relativement tardive (symptômes insidieux)). Elle est due à des bactéries (Leptospira spp.) contenues dans les urines des rats, renards et hérissons. Elle concerne donc tout autant les campagnes que les villes à cause de la conquête des grandes villes par les rats et les renards.

Nous avons recensé à la Clinique Vétérinaire ALIZEE une dizaine de cas en 2016 !!!

LES MALADIES CONTRE LESQUELLES ON VACCINE VOTRE CHIEN ET VOTRE CHAT

POUR LE CHIEN

C comme maladie de Carré : découverte en 1905, elle reste toujours d’actualité. Il s’agit d’une maladie très contagieuse entre chiens. Les premiers symptômes sont de la fièvre, une baisse d’appétit et une forte conjonctivite. On note ensuite un écoulement nasal et oculaire, des difficultés respiratoires, des troubles digestifs et une atteinte nerveuse.

H comme Hépatite de Rubarth : les symptômes sont ceux d’une atteinte hépatique sévère (forte fièvre, douleur abdominale et coloration des muqueuses rouge orangée) et d’une complication oculaire caractérisée par une opacification bleutée de la cornée.

P comme Parvovirose : apparue en 1979 en France, c’est une maladie très contagieuse particulièrement grave chez le chiot avec une gastro-entérite hémorragique très sévère.

L comme Leptospirose : Cette maladie est due à une bactérie appelée leptospire du fait de sa forme spiralée. Transmise par les urines des rats, des renards et des hérissons, elle provoque des vomissements et des diarrhées avec complication hépatique et rénale.

R comme Rage :Cette maladie, mortelle pour l’Homme comme pour l’animal, est transmise par la salive contaminée des chiens et des renards. La France en est désormais indemne mais le péril demeure à nos frontières. (on parle de vaccin antirabique)

1) CARRÉ 2) HEPATITE 3) LEPTOSPIROSE 4) PARAINFLUENZA

5) PARVOVIROSE 6) RAGE 7) BORDETTELOSE


POUR LE CHAT

T comme Typhus (Panleucopénie Féline) : il s’agit d’une gastro-entérite virale. L’animal a une diarrhée importante à l’origine d’une prostration et d’une déshydratation. Chez les chatons, cette maladie est souvent fatale et s’accompagne de troubles neurologiques.

C comme Coryza : Due à un calicivirus et un herpes virus, cette maladie très fréquente chez le chat malgré la vaccination, se manifeste par des écoulements des yeux et du nez, des ronflements, de la fièvre, de la toux et parfois une pneumonie. Ces symptômes peuvent être fatals chez les chatons.

L comme Leucose : première cause de mortalité non accidentelle chez le chat, la leucose féline est due à un rétrovirus. La dépression immunitaire induite prédispose le chat à développer d’autres infections virales et bactériennes.

R comme Rage : C’est une maladie mortelle à 100% tant chez l’Homme que l’animal. Elle a disparu récemment du territoire français mais reste présente dans certains pays étrangers rendant obligatoire la vaccination lors de voyages à l’étranger. (on parle de vaccin antirabique)

1) RHINOTRACHEITE (HERPES VIRUS) 2) CALICIVIRUS

3) PANLEUCOPENIE (TYPHUS) 4) RAGE FELV 6) CHLAMYDIOSE

POURQUOI VACCINER SON CHIEN ET SON CHAT

En France, 60% des chiens sont vaccinés et seulement 30% des chats sont vaccinés. A Paris, ce taux de vaccination est certainement supérieur. A L’EXCEPTION DE LA VACCINATION CONTRE LA RAGE POUR LES ANIMAUX QUI VOYAGENET À L’ÉTRANGER, IL N’EXISTE PAS À L’HEURE ACTUELLE DE VACCINS OBLIGATOIRES POUR LES CHIENS COMME POUR LES CHATS. La vaccination reste un acte capital qui protège votre animal favori contre des maladies infectieuses à forte mortalité.

La vaccination présente un triple intérêt :

  • Un intérêt individuel : elle permet de prévenir les formes sévères de la maladie pour l’animal vacciné,
  • Un intérêt collectif : plus le nombre d’animaux vaccinés est important plus les animaux non vaccinés sont épargnés par les risques d’épidémie,
  • Un intérêt de santé publique dans le cas des maladies transmissibles à l’homme pour lesquels il existe des vaccins canins et félins, à savoir la leptospirose et la rage.

Pour éviter les épidémies et obtenir une bonne immunité de groupe, la couverture vaccinale doit atteindre minimum 75% de la population. On constate malheureusement que chez le chat, nous sommes très éloignés de ce taux, avec seulement 30 à 50% de chats vaccinés d’où la recrudescence actuelle d’épidémies de coryza et de typhus en France.

La vaccination prévient l’apparition de la maladie ou contribue à en réduire fortement les signes cliniques chez l’animal vacciné. Elle limite également la transmission de l’agent pathogène à d’autres animaux non vaccinés. Il est aussi indispensable de vacciner les jeunes animaux que les animaux adultes.

Tout comme le virus de la grippe chez l’homme, les animaux âgés s’avèrent beaucoup plus fragiles que les sujets jeunes ; on vaccine donc son chien et son chat durant toute sa vie, du junior au senior. Même un animal confiné exclusivement à l’intérieur peut contracter des virus très résistants véhiculés dans les habitations par nos semelles de chaussures et par nos vêtements.

ON LES AIME ALORS ON LES VACCINE

Contact

Consultez également :

Fiches conseils
Voir toutes les fiches conseils
Plan du site 140 avenue du Maine 75014 PARIS Voir le plan d'accès
c